Vous êtes ici

Mission et Gouvernance

Mission

À l’image de l’ensemble des MRC du Québec, la MRC de Beauharnois-Salaberry a pour mission d’assurer l’administration de services régionaux à caractère supra-local. En plus des compétences qui lui ont été attribuées à l’origine, ses responsabilités se sont étendues au fil des ans à de multiples champs d’intervention.

Ainsi, la MRC intervient aujourd’hui dans des sphères aussi variées que l’aménagement et le développement du territoire, la gestion des matières résiduelles, la sécurité publique, civile et incendie, le développement rural et culturel, le développement du réseau cyclable régional et l’exploitation d’un parc régional, la gestion des cours d’eau et l’évaluation foncière, pour ne nommer que ces champs d’activité.

Afin d’atteindre ses objectifs de croissance, la MRC peut compter sur de multiples outils de développement que ce soit le schéma d’aménagement révisé, le Plan de gestion des matières résiduelles, le Pacte rural, la Politique de développement social, la Politique culturelle, etc.           

Quant au développement économique et la promotion touristique du territoire, autour desquels prônent d’importantes valeurs comme la qualité de vie et le développement durable, ces avenues sont confiées au CLD Beauharnois-Salaberry à qui la MRC attribue annuellement un budget de fonctionnement.

Gouvernance

La MRC de Beauharnois-Salaberry est administrée par un conseil composé du maire de chacune des sept municipalités locales de son territoire, au sein desquels l’un(e) des membres est élu(e) comme préfet(ète) afin de présider les réunions.

Celui-ci (celle-ci) est élu(e) au scrutin secret par ses pairs et son mandat est de deux ans. Il (Elle) peut être réélu(e) aussi souvent qu’il (elle) est maire(sse) de sa municipalité. L’actuelle préfète de la MRC de Beauharnois-Salaberry est Mme Maude Laberge, mairesse de Sainte-Martine. Elle occupe la préfecture depuis le 25 janvier 2017.

Le Conseil élit également parmi ses membres un préfet suppléant, lequel, en l’absence du préfet ou pendant une période vacante, cumule les fonctions associées au poste. Ce dernier se voit attribuer un mandat d’un an. Le maire de Saint-Louis-de-Gonzague, M. Yves Daoust, occupe présentement le poste de préfet suppléant.