Vous êtes ici

Protection et conservation

 

ZICO

Tant en rive nord qu’en rive sud, le canal de Beauharnois dispose d’habitats fauniques d’une très grande richesse. De grande réputation, les marais aménagés par Canards Illimités ont été reconnus comme Zone importante de conservation des oiseaux (ZICO). D’importance internationale, la ZICO du canal de Beauharnois favorise en effet la migration de plus de 1% de la population mondiale de la Grande Oie des neiges.

Situé dans le corridor de migration naturel du Fleuve Saint-Laurent, le Parc régional de Beauharnois-Salaberry accueille, au printemps et à l’automne, une variété d’espèces de sauvagine (des oies et des canards) et de nombreux échassiers en quête de nourriture.

Ces milieux humides font partie des écosystèmes les plus productifs de la planète et leur valeur écologique est exceptionnelle. En plus d’y observer une flore unique et spectaculaire, la survie de nombreuses espèces animales et végétales en dépend.

Pour en savoir davantage, consultez le document produit en 2002 sur les marais (ZICO) de la MRC de Beauharnois-Salaberry ou visitez les sites d’interprétation.

Retour

Frayère

De concert avec la MRC de Beauharnois-Salaberry, le Comité Zone d’Intervention Prioritaire (ZIP) du HautHalte du Héron Saint-Laurent a réalisé à l’été 2007 l’aménagement d’une frayère multi-spécifique localisée en bordure sud du canal de Beauharnois, non loin de la presqu’île entre les ponts Larocque et St-Louis. Les travaux ont permis d’améliorer la frayère, déjà existante, sur une superficie de 300 mètres carrés, en y ajoutant des galets et des cailloux, rendant ainsi le milieu plus attrayant et garantissant un meilleur développement des œufs et des larves d’espèces comme le meunier noir, ainsi que le chevalier blanc et rouge. L’aménagement de cette frayère
destinée aux poissons d’eau vive s’avère
d’ailleurs l’un des plus importants du genre à avoir été réalisé au Québec.

Pour en connaître davantage sur la frayère de la ZIP du Haut-Saint-Laurent, allez visiter la Halte de la Presqu’île.

Retour

Espèces menacées

On compte au Québec 22 espèces d'oiseaux en péril, dont quatre fréquentent le Parc régional deHalte du Héron Beauharnois-Salaberry. Il s’agit du Faucon pèlerin, du Grèbe esclavon, du Petit Blongios et du Hibou des marais. Le Parc abrite également une population de rainettes faux-grillon classées espèce vulnérable. Ce batracien utilise les milieux humides peu profonds pour pondre ses œufs. Il va sans dire que la MRC prête une attention particulière à cette faune menacée lorsque vient le moment de réaliser certains travaux et aménagements.

Pour en savoir davantage, consultez le document produit en 2002 sur les marais (ZICO) de la MRC de Beauharnois-Salaberry ou visitez les sites d’interprétation.

 

Retour

Espace vert durable

La MRC de Beauharnois-Salaberry, via le Parc régional, s’affirme comme un leader dans le développement durable de la région par son positionnement dans :

  • Le transport actif permettant de relier toutes les municipalités du territoire avec des voies cyclables accessibles pour tous
  • L’implantation de services alternatifs et écologiques d’accueil aux visiteurs tels que :
    • Des abris sanitaires au compost
    • Des bacs de récupération multi-matières
    • L’offre récréative, touristique, nautique et de villégiature liée au canal de Beauharnois et à la voie maritime
    • La reconnaissance des richesses patrimoniales uniques dans la région

Retour