Vous êtes ici

Desserte policière, statistiques et RMH

Desserte policière

En raison de sa proximité avec Montréal et de l’intégration de l’une de ses municipalités, en l’occurrence la Ville de Beauharnois, à la délimitation territoriale de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM), la MRC de Beauharnois-Salaberry dispose d’une desserte policière relevant de deux instances de sécurité publique, soit la Sûreté du Québec et le Service de police de Châteauguay.

Sûreté du Québec

En vertu de l’entente de service prévalant entre la MRC et le ministère de la Sécurité publique, la Sûreté du Québec dessert six des sept municipalités de la MRC. Les communautés ainsi desservies sont respectivement Saint-Stanislas-de-Kostka, Saint-Louis-de-Gonzague, Saint-Étienne-de-Beauharnois, Saint-Urbain-Premier, Sainte-Martine et Salaberry-de-Valleyfield.      

Service de police de Châteauguay

En raison de son intégration au territoire de la CMM, la Ville de Beauharnois est rattachée à une desserte policière relevant officiellement du Service de police de Châteauguay.

Patrouille Sécuri-Parc

L’ensemble du réseau cyclable et des parcs municipaux du territoire de la MRC de Beauharnois-Salaberry est également desservi depuis 2008 par la patrouille de la Sécuri-Parc appuyée par la Sûreté du Québec et par le service de police de Châteauguay.

La Sécuri-Parc est formée d’étudiants en techniques policières et a notamment pour objectifs la prévention et la dissuasion d’actes de méfaits et de vandalisme sur le réseau cyclable, ainsi que dans les parcs et lieux publics.  La patrouille a également comme responsabilités la sensibilisation auprès des jeunes, l’identification de groupes criminels émergents, le secours aux usagers, l’information sur la réglementation en vigueur, ainsi que l’encouragement de la responsabilité citoyenne et le rapprochement avec la communauté.

Pour de plus amples informations, cliquez-ici.

Portrait 2011-2012 - statistiques

Dans ce portrait 2011-2012 (fichier PDF plus bas), vous trouverez des statistiques (en date du 31 mars 2012) concernant :

  • la répartition des effectifs, tant policiers que civils, affectés à la couverture du territoire;
  • le bilan des collisions et le nombre d’interventions effectuées sur le réseau routier, les sentiers hors route (motoneige et VTT) et sur les cours d’eau;
  • le bilan du nombre d’événements pour l’ensemble du territoire (crimes contre la personne, crimes contre la propriété et autres infractions).

Portrait 2011-2012 du poste de la MRC

Réglementation municipale harmonisée (RMH)

Depuis 2011, à l’initiative du Comité de sécurité publique de la MRC, la Sûreté du Québec dispose d’un tout nouvel outil réglementaire lui permettant d’optimiser le travail de ses agents et d’améliorer grandement l’efficacité des interventions policières.

Cet ouvrage de référence, communément appelé la « Réglementation municipale harmonisée » (RMH), est le fruit de plus de deux ans de travail faisant suite à l’intégration de la ville de Salaberry-de-Valleyfield au territoire de desserte de la Sûreté du Québec.

Dès ce moment est en effet apparue la pertinence de se doter d’une réglementation municipale harmonisée, dans la mesure où l’intervention du policier était appelée à s’effectuer, tant en milieu urbain que rural. Il importait donc de se munir d’une réglementation uniforme, de sorte à faciliter l’intervention policière et à éliminer toute zone grise en matière d’application réglementaire. 

Pas moins de huit réglementations municipales ont ainsi fait l’objet d’une harmonisation. Il s’agit en l’occurrence de la réglementation portant sur les systèmes d’alarme, les colporteurs, les ventes de garage et ventes temporaires, le stationnement, la circulation, les nuisances, la sécurité, la paix et l’ordre, ainsi que sur la fréquentation, la conservation et la sécurité au Parc régional de Beauharnois-Salaberry.